Des chevaux partout qui aggravent ma maladie !

En Islande, au musée du cheval, on nous explique l’importance que les chevaux ont eu dans la colonisation de l’île. Il y a 80 000 chevaux en Islande pour 300 000 habitants.  (En comparaison, il y a 127 000 chevaux au Québec pour  7 millions d’habitants). Les Islandais sont fous de leurs chevaux. Ils ont une relation d’égal à égal et de complicité avec eux. Après le foot, l’équitation est leur deuxième sport national.

Je suis fascinée par tant de chevaux. On en voit partout. Des hordes galopent près des routes où broutent tranquillement. Moi qui les adore, je me sens comme une enfant dans un magasin de bonbons. Mais d’un autre côté, je ressens une frustration. Je voudrais les monter. Faire d’autres randonnées à cheval.

Ma sœur, qui a un grand cœur, comprend mon tourment intérieur et accepte qu’on mette au programme une autre randonnée à cheval. On se rend dans un  centre où une jeune guide nous accueille. Elle selle les chevaux et nous voilà déjà parties.

Avant de quitter le centre, je tente d’installer une GoPro sur mon casque, mais cela ne fonctionne pas. La caméra est à plat et je dois me résigner à partir sans elle. Dès le début de la randonnée, je me sens triste de ne pouvoir capter ces images. « Arrête de penser à ça et apprécie le moment», me dis-je. Quel dommage. C’est si beau et j’aurais tant aimé pouvoir immortaliser cet instant. Nous longeons la mer, une nuée d’oiseaux se lève et vole tout à coup au dessus de nos têtes. On entend les vagues et on sent le vent qui caresse notre visage. On va ensuite sur la plage et notre cheval trotte, sabots dans les vagues. Une dame cadre son appareil photo sur moi et elle capte cette image. Elle me fait un signe de gratitude pour mon grand sourire. Il est figé là, sans possibilité qu’il s’estompe ! Au fond, il y a les rochers et les vagues s’y jettent violemment. Il y a l’odeur. L’odeur de la mer, du varech, du sel, de la chaleur sur les roches. Toutes ces émotions et ces beautés sont exponentielles à cheval. J’oublie ma GoPro, je suis totalement avec ma monture.

Je ne veux pas que ça finisse…

Je demande à notre guide depuis combien de temps elle travaille au centre. Elle vient d’arriver. Elle a vu l’annonce d’offre d’emploi sur Facebook.

La voilà guide pour l’été en Islande. Quel travail, wow !

J’ai envie de tout quitter pour devenir guide équestre en Islande. Ça y est, ma maladie prend de l’ampleur !

De votre côté, avez-vous une passion qui vous renverse ?

2015-12-31-13-56-08-1
Liane Simard

 

Liane Simard

Il y a plusieurs années, j’ai écouté un reportage à la radio qui expliquait comment de nouvelles façons d’organiser le travail allaient se développer dans le futur. Grâce à Internet, les gens ne seraient plus forcés d’être cloués à leur bureau pour travailler. De nouveaux nomades parcourent le monde munis de leur ordinateur portable et de leur téléphone cellulaire, travaillant ainsi d’un peu partout dans le monde. Cette idée m’avait beaucoup séduite, mais le tourbillon de ma vie de coach d’acteurs sur les plateaux de télé et de maman battait alors son plein… Quelques années plus tard, j’ai commencé à m’intéresser aux maisons autonomes off the grid et au concept de l’autonomie alimentaire. Ayant toujours été travailleure autonome et, plus récemment, entrepreneure, cette idée d’autonomie quasi complète a trouvé écho en moi. J’ai eu envie d’avoir ma tiny house, nichée sur son petit coin de terre et d’y faire pousser des légumes. J’ai ensuite découvert la voile, sorte de petite maison autonome qui peut parcourir le monde. Ce blogue est le premier pas vers la concrétisation de ces idées et de ce mode de vie.

Étiquettes :

7 commentaires

  • La passion du cheval est un doux virus qui ne nous quitte jamais une fois que nous l’avons attrapé. J’ai parfois les mêmes questionnements et envies que vous 🙂

  • Tellement! Ça fait trop longtemps que je n’ai pas partagé un doux et paisible moment avec l’un deux!

    • Allo Isabelle,

      Il faudra y aller ensemble cet été. Avec les chevaux Islandais au Vermont ?

      • Nous commençons à planifier notre été. Donc, si tu as des disponibilités, contacte-moi. Je pourrai mieux prévoir les dates à mon calendrier ainsi que mon budget! 😉 À bientôt 😀

  • Ton article suffit à nous faire découvrir ce moment. Tant pis pour la GoPro 😉 Rien de tel qu’une passion pour nous faire regarder au fond de nous. Quand le virus du cheval m’a repris, j’ai chamboulé toute ma vie et j’espère bien continuer ainsi 🙂

Laisser un commentaire